ISSN : 2269-5990

mardi 17 septembre 2019

agenda: Jacques Bouveresse, autour de l’ouvrage « Les premiers jours de l’inhumanité. Karl Kraus et la guerre », Mardi 7 janvier 2020, séminaire « Sociologie des élites contemporaines » (EHESS)



Jacques Bouveresse, autour de l’ouvrage « Les premiers jours de l’inhumanité. Karl Kraus et la guerre »
séminaire « Sociologie des élites contemporaines » (EHESS) , «  Les puissants ont-ils toujours raison ? »
Séance 10 / Mardi 7 janvier 2020
de 11 h à 13 h, salle 2 au 105 boulevard Raspail.

Cette année le séminaire « Sociologie des élites contemporaines » portera sur les notions de vérité et de rationalité. Les intervenants seront invités à se pencher sur la question « Les puissants ont-ils toujours raison ? ».
Pour apporter leur propre réponse, ils ont accepté de jouer sur la polysémie du mot « raison » (renvoyant tout autant à notion de vérité en philosophie, qu’à la science ou la raison d’État). Chaque séance apportera ainsi un éclairage bibliographique complémentaire pour articuler la sociologie des élites et la notion de vérité. Est-il suffisant de disposer du pouvoir pour imposer « sa » vérité ? Est-ce que la raison du plus fort s’impose toujours ? Ces questions classiques en philosophie seront ici traitées à partir des outils des sciences humaines. Comme chaque année, le séminaire sera aussi plus largement consacré à l’actualité des recherches sur la sociologie des élites au niveau international.



samedi 6 avril 2019

Parution: Jacques Bouveresse, Le Parler de la musique II. La musique chez les Wittgenstein


Jacques Bouveresse
Le Parler de la musique II
La musique chez les Wittgenstein
Les aéronautes de l'esprit
avril 2019


Présentation de l'éditeur
Le philosophe Ludwig Wittgenstein, son frère Paul, pianiste, et tous les membres de la famille ont entretenu des relations d’une espèce à peu près unique en son genre avec la musique. Celle-ci a constitué jusqu’au bout le point commun essentiel et le lien véritable entre les membres d’une famille dont l’histoire a été marquée, pour des raisons à la fois internes et externes, par des tragédies diverses, des affrontements parfois violents et des ruptures sans réconciliation. Ce livre s’intéresse spécialement au cas de Ludwig, qui assurait qu’on ne pouvait pas le comprendre si on n’avait aucune idée du rôle essentiel de la musique dans sa vie, et au cas de Paul qui a joué un rôle important non seulement dans l’histoire de la famille, mais également dans celle de la musique elle-même.
Jacques Bouveresse, philosophe, a été titulaire au Collège de France, de 1995 à 2010, de la chaire de « Philosophie du langage et de la connaissance ». Ses travaux ont porté notamment sur Wittgenstein, le Cercle de Vienne, la philosophie analytique, mais aussi sur la littérature (Kraus, Musil, Valéry) et la musique.

Sommaire
1. La tragédie de la famille Wittgenstein
2. La musique dans le monde des Wittgenstein
3. La place de la musique dans la pensée et dans la vie de Wittgenstein
4. L’univers musical de Wittgenstein
5. Théorie et pratique de la musique chez les Wittgenstein
6. Josef Labor et la musique dans la famille Wittgenstein
7. Tradition, rupture, fidélité et excentricité
8. Paul Wittgenstein et l’histoire de l’« émancipation » de la main gauche
9. Paul Wittgenstein, ses prédécesseurs et son héritage
Épilogue
Bibliographie







jeudi 4 avril 2019

audio: Jacques Bouveresse, pour son livre Les premiers jours de l’inhumanité. Karl Kraus et la guerre



La Grande table idées par Raphaël Bourgois, 04/04/2019

Jacques Bouveresse
Les premiers jours de l’inhumanité
Karl Kraus et la guerre
Hors d’atteinte
Faits & idées
2019


Présentation de l'éditeur
La description que donne Kraus du rapport très spécial que l’innocent persécuteur entretient avec le mensonge correspond si exactement au chef de la démocratie la plus puissante du monde qu’elle pourrait presque sembler faite par anticipation pour lui. Lui aussi a compris mieux que personne que la meilleure façon de mentir est d’accuser les autres d’être ceux qui le font, et de le faire en particulier quand ils disent la vérité à son sujet. C’est donc le menteur – que le fait de ne tenir, pour sa part, aucun compte de la vérité ne gêne pas le moins du monde, mais qui sait qu’il peut être important pour ses adversaires de ne pas risquer d’en être soupçonné – qui accuse les autres d’inventer et de diffuser des fake news.
« On n’arrive pas à croire à quel point on doit tromper un peuple pour le gouverner », écrivait Adolf Hitler dans une des premières versions – amendée par la suite – de Mein Kampf. Alors qu’aujourd’hui le contexte international offre régulièrement la tentation d’établir des parallèles avec les années 1930, le philosophe Jacques Bouveresse revient aux écrits du fervent opposant autrichien au nazisme Karl Kraus pour le confronter à la période actuelle. Une propagande fondée sur l’émotion et la destruction de l’intellect, consistant à augmenter la tolérance du peuple au mensonge et à la brutalité, à accuser ses adversaires des atrocités qu’on commet soi-même et à faire croire ses électeurs à une revanche sociale qui n’est en réalité rien d’autre qu’une destruction de la démocratie : voilà qui n’est pas sans résonances avec le comportement de certains dirigeants actuels, que ce livre éclaire différemment.
Né dans le Doubs en 1940, Jacques Bouveresse est un philosophe rationaliste dont les principales influences sont Ludwig Wittgenstein, le cercle de Vienne et la philosophie analytique. Élu au Collège de France en 1995, il en est professeur honoraire depuis 2010. Ses domaines d’étude sont la philosophie de la connaissance, des sciences, des mathématiques, de la logique et du langage ; il s’intéresse également à des auteurs comme Robert Musil et Karl Kraus.  
  • Préface: Marie Hermann & Sylvain Laurens
  • Suivi d'un entretien avec Jacques Bouveresse 


mercredi 3 avril 2019

à paraître: Jacques Bouveresse, Le Parler de la musique II . La musique chez les Wittgenstein




à paraître: 
Jacques Bouveresse 
Le Parler de la musique II
La musique chez les Wittgenstein
L'improviste
Les aéronautes de l’esprit
à partir du 10 avril 2019











(merci à Anne-Elisabeth pour l'info)



mercredi 13 mars 2019

18 juin 2019: Jacques Bouveresse, Grand entretien, Colloque LA REVUE CRITIQUE : PASSIONS, PASSAGES (14 juin-21 juin 2019, Centre culturel international de Cerisy)

LA REVUE CRITIQUE : PASSIONS, PASSAGES


DU  14 JUIN AU 21 JUIN 2019

Centre culturel international de Cerisy
2, Le Château - 50210 Cerisy-la-Salle (France) 

Mardi 18 juin CRITIQUE SOUS LA DIRECTION DE JEAN PIEL (L'ÉPOQUE STRUCTURALISTE ET AU-DELÀ)

Soirée : Jacques BOUVERESSE : Grand entretien






(source: https://cerisy-colloques.fr/revuecritique2019/)