ISSN : 2269-5990

vendredi 27 janvier 2012

en ligne: Jacques Bouveresse, À temps et à contretemps. Conférences publiques

Couverture A temps et à contretemps


Jacques Bouveresse
À temps et à contretemps
Conférences publiques

collection Rationalité, vérité et démocratie
site éditorial « La philosophie de la connaissance au Collège de France »
décembre 2011


« Une des convictions fondamentales de Russell est celle de l’existence d’un lien intrinsèque entre la méthode scientifique et le mode de pensée démocratique. Cela est dû notamment à des choses comme l’intronisation par la science du principe de la libre recherche comme principe suprême en matière d’acquisition de la connaissance, l’incitation à adopter une attitude objective et impartiale à l’égard de la réalité, et la renonciation à l’idée de vérité absolue, qui constitue toujours, d’une manière ou d’une autre, le principe du dogmatisme dans la théorie et de la tyrannie en politique. Pour le rationaliste convaincu qu’est Russell, le danger, qui risque de se révéler rapidement mortel, commence lorsqu’on laisse se généraliser, au sein d’une communauté qui est encore en principe démocratique, le sentiment et bientôt la certitude que les désaccords et les conflits les plus importants peuvent et doivent être traités d’une façon qui, pour être sérieuse et efficace, doit commencer par exclure aussi complètement que possible de la confrontation l’intervention de la raison et de l’argumentation rationnelle. »
Dans ce recueil sont réunies des conférences récentes de Jacques Bouveresse qui portent toutes, d’une manière ou d’une autre, sur les relations entre raison, vérité et démocratie. Elles ne s’adressent pas seulement aux spécialistes des questions abordées mais à un large public. Ce volume est un livre ouvert : de nouvelles conférences y seront incluses à mesure qu’elles seront prononcées, ainsi que d’autres un peu plus anciennes à mesure qu’elles pourront y être éditées.

  • 1. À propos de certaines questions philosophiques que la philosophie ne pose pas • 2. La vraie et la fausse philosophie selon Bourdieu • 3. L’ « illusion scolastique » sous le regard du philosophe et du sociologue • 4. Bourdieu, Pascal, la philosophie, l’opinion commune et le moi du sociologue • Post-scriptum, janvier 2012
  • Les intellectuels, l’objectivité, la propagande et le contrôle de l’esprit public
    1. Jusqu’où peut aller le contrôle de la mémoire par les moyens de la communication et de la propagande ? • 2. La suppression de la réalité du présent dans le nazisme et dans le langage politique en général • 3. De la propagande dans les systèmes démocratiques • 4. Les intellectuels contre le totalitarisme ou contre la gauche ?
  • Les inquiétudes de Bertrand Russell
    1. Peut-il y avoir des raisons de croire autres que la vérité de la croyance ? • 2. La méthode scientifique et la démocratie • 3. La science comme connaissance et la science comme pouvoir • 4. La science elle-même est-elle devenue indifférente à la vérité ? • 5. La façon scientifique et la façon religieuse de croire • 6. De l’arrogance à l’excès d’humilité : pourquoi la position de la science dans nos sociétés est-elle devenue à ce point inconfortable ? • 7. Quel avenir pour la société scientifique ? • Discussion
  • 1. La France philosophique, l’Europe et l’Amérique • 2. D’où pourrait encore venir aujourd’hui l’unité ? • 3. Ce que nous avons perdu et ce qui nous reste • 4. Quand les chemins philosophiques se séparent, ou : pourquoi la guerre ?
  • 1. Bonnes et mauvaises raisons de la croyance et de l’incroyance • 2. La part de l’erreur et celle du mensonge • 3. L’importance et l’insuffisance des preuves
  • 1. Le Mouvement de la jeunesse en Allemagne et son héritage • 2. Le passé politique ignoré de Carnap et le diagnostic de Cavaillès sur la situation de la jeunesse allemande • 3. Les Deuxièmes cours universitaires de Davos (1929) : vers la réconciliation ou le début de la scission radicale ? • 4. La confrontation entre rationalisme et néo-romantisme en philosophie et en politique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire